Responsabilité sociale

Il n’y a pas de bon armement sans engagement mutuel et respect des hommes. Les thoniers et les équipages de CFTO pêchent longtemps et loin des côtes. Ils sont aussi très régulièrement au contact des populations des pays tiers. CFTO applique par conséquent une panoplie de mesures en matière de responsabilité sociale dans des domaines très divers comme la sécurité à bord ou la contribution à l’emploi dans les pays ACP (Afrique, Caraïbes, Pacifique).

Ces mesures font de CFTO une entreprise socialement responsable. Ce guide des bonnes pratiques en matière de responsabilité sociale s’applique au quotidien sous la responsabilité d’un salarié du siège de l’entreprise et sous la gouvernance du second capitaine à bord du thonier :

Respect des normes de sécurité à bord

Douze de nos navires sont sous pavillon français, le treizième est sous pavillon italien. A ce titre, nos navires sont assujettis aux règlementations de sécurité françaises ou italiennes. Au siège de CFTO à Concarneau, nous employons une personne en charge de la sécurité et de la règlementation.

  • Normes SMS (Safety Management System) et SOLAS (Safety of Life at Sea) appliquées à bord.
  • Visite annuelle des navires par les Affaires Maritimes, test de stabilité…
  • Mise en place sur nos navires de l’AIS, alarme de vigilance.
  • Casques et VFI (vêtement à flottabilité individuel) selon le travail à bord et les opérations.
  • Etablissement et mise en œuvre d´un Document Unique d’Evaluation du Risque, établi en partenariat avec l’IMP (Institut Maritime de Prévention).
  • En Océan Indien, embarquement d´équipes de protection militaire.
  • Formation à la prévention du risque :
    • Désignation d’un responsable Sécurité à l’Armement (Sécurité, Navigation, Règlementation maritime Pêche…).
    • Formations à terre (CEFCM, CIS, etc.) : stages de prévention risques professionnels, renouvellement formations Lutte Incendie et Abandon.
    • Audit de la Sécurité à bord, effectué par CFTO en interne et par l’IMP en externe.
    • Formation à bord, en escale ou à la mer.
  • Accidents ou quasi accidents de travail :
    • Elaboration d’un système de rapport et suivi staistique.
    • Diffusion Armement + Bord.
    • Evaluation des causes, élaboration de mesures collectives.

Respect des droits du travail

  • Signature par les armements et les syndicats de conventions sociales.
  • Contrat pour tous les marins, bulletins de salaire remis aux marins.

Bonnes conditions de travail et de vie à bord

  • Mise en place de matériel facilitant le travail, ergonomie, adaptation des postes aux conditions de travail.
  • Nourriture saine, équilibrée et abondante fabriquée en France.
  • Respect de l´intimité et mise à disposition de moyens de communication avec les familles.

Formation des marins

  • Contribution des armements à la formation dans les écoles maritimes.
  • Formation des marins aux normes STCW (Standard of training certification & Watch keeping).
  • Embarquements de stagiaires et de marins en formation.
  • Session de formation des capitaines aux bonnes pratiques selon le guide de l´ISSF.
  • Session de sensibilisation des marins aux bonnes pratiques.

Rémunération minimale garantie

  • Mise en place par l´Accord de Madrid de 2007 d’un salaire minimum garanti à tous les marins ACP.

Minimisation des interactions avec les pêcheries artisanales locales

  • Interdiction par les armements de pêcher à moins de 12 miles des côtes, limitant ainsi les interactions avec les flottilles côtières.
  • Interdiction des coups de sennes autour des DCP ancrés.

Etablissement d’accords de pêche avec les pays tiers

  • Promotion et utilisation des accords UE (prévoyant des aides sectorielles pour les pays partenaires).
  • Signature de protocoles de pêche privés (largement inspirés des accords européens et avec les mêmes obligations) lorsqu´un accord UE n´est pas en vigueur.
  • Communication des accords privés et des licences à l´administration : DPMA (Direction des Pêches Maritimes et Aquacoles) pour la France et DG MARE (La direction générale des affaires maritimes et de la pêche est le service de la Commission qui est chargé de mettre en œuvre la PCP et la politique maritime intégrée) pour l’UE.
  • Communication des accords privés et des licences aux Ambassades locales pour validation.

Contribution à l’emploi dans les pays riverains dans nos zones de pêche

  • Emploi de marins ACP (conformément aux dispositions prévues dans de nombreux accords de pêche).
  • Emploi de dockers dans les ports de débarquements.
  • Emploi à terre (avitaillement, logistique).
  • Emploi d´observateurs ACP embarqués.

Approvisionnement des conserveries ACP

  • Approvisionnement régulier des conserveries des Seychelles, de Madagascar et de l´Ile Maurice en Océan Indien.
  • Approvisionnement régulier des conserveries de Côte d´Ivoire et du Ghana en Atlantique.

Suite : Qualité sanitaire et alimentaire