La pêche à la senne

La senne est un filet rectangulaire utilisé pour encercler des bancs de thons en surface. La senne tournante mesure environ 1 500 m de long pour 250 m de haut, ce qui permet une chute d’environ 150 m. Des flotteurs sont fixés sur la partie supérieure tandis que la partie inférieure est lestée. Une coulisse permet le boursage de la partie inférieure du filet et de retenir une partie du banc de thons préalablement encerclé.

La senne tournante coulissante est une invention américaine du début du XIXe siècle inspirée d'une technique basque. En 1949, un pêcheur français rapporte cette technique de Californie. Ce n’est qu’en 1962 que le « Ma Claire » puis en 1963 le « Petit Pascal » – deux anciens petits chalutiers transformés en senneurs – tentèrent avec succès les premiers essais de pêche au thon au filet tournant au large des côtes marocaines puis sur les côtes sénégalaises. Ces expériences prometteuses, associées à l’observation des résultats obtenus dans le Pacifique par les premiers grands thoniers senneurs californiens, furent à l’origine de la deuxième phase de la conversion de la flotte thonière de Concarneau qui s’amorça en 1965.

Le déroulement d’un coup de senne

L'opération de pêche est appelée un coup de senne ou une calée.

Une fois un banc de thons détecté (visuellement ou à l’aide des équipements de bord), le navire se positionne en gardant le banc sur son côté gauche et largue alors le skiff (annexe positionnée sur l’arrière du navire) auquel est fixée la flèche de la senne. La mise à l’eau de l’engin est appelée filage. Le navire encercle ensuite le banc de thons, préalablement détecté au sonar, le plus rapidement possible.

Lorsque le thonier a fermé le cercle en rejoignant son skiff, pour éviter la fuite des thons par le fond, le filet est fermé par le bas au moyen d’un câble spécial appelé coulisse (opération de boursage).

Jusqu'au moment où la senne est fermée, les thons ont la possibilité de s'échapper. En général, quinze à vingt minutes s'écoulent entre le largage de la senne et la fermeture de la senne. Pendant cette opération, le skiff passe en position de remorqueur côté tribord du senneur pour empêcher ce dernier d’être entrainé par le poids du filet vers l'intérieur de la senne.

Le filet est ensuite progressivement hissé à bord à travers un power-block et rangé sur le pont arrière de façon à être prêt pour la prochaine calée. Lorsque l'essentiel de la senne est ramené, il reste une poche dans laquelle les thons sont ensuite prélevés au moyen de la salabarde (grosse épuisette) et embarqués à bord du thonier pour être mis dans les cuves de saumure assurant une rapide congélation.

Les engins de type senne tournante coulissante ont la particularité de pouvoir être mis en œuvre par des navires de tailles très variées et qui adoptent des engins dimensionnés en proportion.

Voici une animation réalisée par l’IFREMER qui décrit de façon détaillée le déroulement d’un coup de senne. Retrouvez l’ensemble de ces informations sur le site de l’IFREMER.

Les avantages de la pêche à la senne

  • Le poisson est ramené le long du bord. Cette technique permet donc de ramener à bord, avant traitement, un poisson d’excellente qualité.
  • Opérant en surface, les sennes n’ont pas d’impact sur les habitats marins.

Suite : Les espèces pêchées